Témoignages

 D'anciennes victimes racontent leurhistoire :

                                  SPLENDEUR ET DECADENCE

 Fin Février 2008  via un site de rencontre, je suis entrée en contact avec Pierre, nous avons conversé pendant un certain temps par Internet, et emportée par une pulsion amoureuse je l'ai rejoint pour passer deux extraordinaires semaines avec lui, nous avons alors parlé de projets d'avenir, et pendant troismois nous avons entretenu une relation de plus en plus forte, et ce prince charmant m'a demandé en mariage en Avril 2008.

 Je l'ai encore rejoint, mais cette fois avecmes enfants, et ceci pour une durée de trois mois, las, ce n'était plus lemême, il avait des périodes de mutisme ou de colère, mais j'ai mis cela« entre parenthèse »

  En Janvier 2009 je suis repartis dansson pays pour préparer tous les documents nécessaires à notre mariage, à maplus grande surprise, les démarches pour le mariage ont été faites à la vitessegrand V, je n'ai rien vu arriver, j'ai été emportée dans un tourbillon, et mevoilà mariée.

 Je reviens en France, et lui me rejoint enMai 2009, pendant deux semaines tout se passe bien et patatras toutbascule : il sort des nuits entières, ne veut plus de moi, m'insulte, merabaisse... part chez sa sœur en région parisienne, à son retour les motsfusent ainsi que les gestes de violence, il ne travaille pas, vit à mesdépends, ne cherche même pas un travail.

 Finalement en Novembre 2009 il quitte ledomicile conjugal, après une scène horrible et me déclare « ma famille nenous verra jamais ensemble ».

 J'ai entamé une procédure de divorce pourfaute en Mars 2010, nous sommes séparés depuis Juin 2010, et fait les démarchesen préfecture, auprès du Procureur pour mariage frauduleux à but migratoire.

 J'ai appris, par exemple après son départ,qu'il avait été expulsé de France en 2003, pour avoir usurpé l'identité d'unneveu, OQTF 5 Ans, ce qui est une preuve, car cela m'avait été caché et qu'il apris contact avec moi  juste 5 années après en 2008 …

 Il a même essayé d'avoir des documents pour renouveler son titre de séjour alors qu'il ne vivait plus à la maison,finalement il se trouve hospitalisé en psychiatrie, j'ai su qu'il avait été hospitalisé dans son pays avant notre mariage, mais je n'arrive pas à obtenirdes documents sur ses hospitalisations.

 Vérification faite également à l'état civilde ma ville, les bans n'ont jamais été publiés, donc au consulat il y a eucertainement un faux pour transcrire le mariage,

 Avec tous ces éléments la requête en annulation a été déposée en décembre 2010, et j'ose espérer une issue positive à ma requête.

 J'étais veuve du père de mes enfants, j'étais seule, et j'ai cru pouvoir refaire ma vie, mais malheureusement toute cetteaffaire m'a conduit dans une spirale infernale, surendettement, RSA,restaurants du cœur etc. heureusement que des membres de ma famille m'aident moralement et parfois économiquement.

 J'ai perdu la réversion de mon défunt mari etje ne sais si je pourrai la récupérer après le prononcé de l'annulation, jegarde espoir, mais j'ai encore des moments de tristesse, de rage contre lui quia su me manipuler pour tenter d'obtenir à nouveau des droits de séjour enFrance,

  

Gilles a connu en 2008 sur internet Linavivant en A.du Sud, en effet ce dernier est passionné par la civilisationINCA.ils ont pendant plusieurs mois discuté et noué des relations d’amitié.

Gilles est parti en vacances rejoindre cetteamie, et au fil des jours une relation intime a vue le jour, en rentrant enFrance Gilles a repris son travail ,mais son cœur était resté accroché dans lesAndes.

Plusieurs fois après son retour il a étésollicité par son amie pour envoyer de l’argent ce qu’il a fait de bon cœur,d’autant plus que Lina insisté pour qu’il revienne et se marient , donc en2009, Gilles repart , fait toutes les démarches et épouse Lina , mais ce quil’étonne c’est que la famille de sa fiancée ne soit pas présente (d’ailleursils ne les a jamais vu) mais des amis sont les témoins et lorsqu’on estamoureux les petits détails ne vous embarrassent pas……la vie dans ce pays estpour Gilles une aventure et une découverte journalière ,maisles  meilleures choses ont une fin , et il lui faut regagner l’Europeet toutes les démarches sont faites pour que Lina vienne vivre en France. Avantde revenir, Gilles apprend que sa société a mis tout le personnel en chômagetechnique , donc il lui faudra trouver un autre poste dans sa spécialité.

Dés son arrivée en France, Lina qui est uneadepte immodérée d’internet , retrouve des français qu’elle avait connu dansson pays, des amies latino-américaines , et refuse par contre toute lesconnaissances et la famille de Gilles, elle court médire sur ce dernier chezdes voisins, crée des conflits avec les amis de son époux ,la famille , etentreprend d’exiger de voyager, d’aller dans des lieux de loisirs etc…..Gillestente en vain de lui expliquer qu’il faut qu’il retravaille, que les économiesont fondues comme neige au soleil mais rien ne ramène cette »hyper capricieuse » sur une position logique, et un beau jour elle sejette sur lui , le griffe , le mord, s’auto-agresse et part déposer plaintepour violences conjugales, car elle sait que cela va lui permettre de recevoirun titre provisoire de séjour,et peut être s’accaparer de la maison , recevoirune PA ……

Gilles découvre, l’enfer de la garde à vue(24h) , la personnalité réelle de son épouse, tout bascule et il essaye deréagir, mais son épouse le mène comme  un « toutou » pardes promesses non tenues, des « chantages « affectifs » pour quefinalement ,épuisé, lassé il entre en contact avec nous, et là un long cheminfait de chutes, de reprise de soi , de démarches va se mettre en place.

Petit à petit Gilles retrouve le goût de lavie, et entame le deuil d’une escroquerie caractérisée au mariage ,la justicesuit très lentement son processus, divorce pour faute, annulation du mariage,plainte pour fraude au mariage etc… il est lavé de toutes les accusationsmensongères de Lina, qui a retrouvé un ancien amant ,chez qui elle s’estréfugiée et où grâce au statut social de ce dernier elle mène grande vie……maislà aussi son instabilité d’humeur , ses addictions à internet, ses mensonges,ses colères, font qu’elle le quitte et se réfugie dans une autre région chezdes « amies ».Elle n’hésite pas une seconde, à monnayer auprès de lapresse audio et écrite de son pays , à salir, à calomnier par des articles sonmari Français.

Il s’est ruiné, doit régler les avocatsetc…..a terminé ses droits au chômage et se retrouve au RSA lui qui avait unetrès belle situation professionnelle, il a de plus « perdu » beaucoupde ses amis , des membres de sa famille, de ses voisins, car malgré tout il y atoujours un doute sur sa valeur  morale qui est toujours là , et tousceux qui ont comme lui connu l’enfer d’une telle union savent bien que tout nes’effacera pas d’un coup de baguette magique et que la reconstruction del’estime de soi sera longue et douloureuse.


Réagir


CAPTCHA